Google impose désormais que votre site soit en HTTPS, sinon gare à la sanction !

Avec l’arrivée de la version 68 de Chrome, Google s’engage davantage dans la sécurisation des utilisateurs. À partir de ce début de mois de juillet, tous les sites en http seront considérés comme « non sécurisé ». Chrome étant le navigateur le plus utilisé au monde, il est donc nécessaire de passer en version sécurisée. Avant de vous expliquer pourquoi et comment, faisons le point sur la différence entre http et le https.
03/07/2018

Quelle est la différence entre HTTP et HTTPS ?

Http, https… Késako? Pas de panique, l’agence Keyrio est là pour vous faire un petit cours de mise à niveau ! 

Le protocole HTTP

Le protocole HyperText Transfer Protocol (http) est l’élément qui va s’occuper de la communication d’information entre un client et un serveur. Il permet entre autre :

  • De recevoir les informations des serveurs web,
  • D’envoyer des informations vers les serveurs web,
  • Et d’effectuer ces échanges sans aucun cryptage.

Le défaut du http réside en ce dernier point : l’échange sans aucun cryptage. Cela devient gênant si l’utilisateur se connecte par exemple à sa banque. Sans cryptage et donc lisible, ses informations confidentielles pourraient être récupérées par n’importe quelle personne qui espionnerait le réseau (comme par exemple, un pirate).

Le protocole HTTPS

Tout se joue dans le rajout du « s », pour « Secured ». Le protocole https est donc composé de 2 protocoles : le protocole http et le protocole SSL. C’est ce dernier qui donne le « s » au https. Le protocole SSL va permettre de crypter et ainsi de rendre illisible des données échangées entre le navigateur de l’internaute et le site web visité. 

 

Pourquoi passer son site en https ?

Qu'en dit Google ?

Dans un billet publié en février 2018, Google a annoncé que la nouvelle version 68 de Chrome, allait devenir dès juillet 2018 le bourreau des sites HTTP.
Pour Google, le https doit à terme devenir le standard et être adopté par tous. Et la chasse à la sécurité ne date pas d’hier ! Petit à petit, Google a lancé plusieurs opérations pour évoluer en ce sens. Cela commence en 2014, lorsqu’il a annoncé un impact positif sur le référencement naturel pour les pages d’accueil qui passeraient en HTTPS. Puis en 2017, en diffusant les termes « Non sécurisé » pour les pages toujours en http qui collectent des mots de passe ou coordonnées personnelles. Enfin, à partir de juillet 2018 l’internaute sera massivement informé du caractère non sécurisé du site sur lequel il s’apprête à naviguer.

Comment Google pénalise-t-il les sites ?

Le but premier du passage en https et de garantir la sécurisation des informations, notamment pour empêcher les pirates de voler des données collectées sur les sites internet. Ainsi, à partir de juillet 2018, si un utilisateur navigue sur un site qui est toujours en http et qui collecte  des données personnelles le visiteur en sera informé avec une mention en rouge, affichée avant l’URL du site en question.
Concrètement, cela peut engendrer sur votre site, une vague de visiteurs effrayés par cette insécurité qui fermeront instantanément la page de votre site, sans le visiter. Cela aura forcément un impact négatif sur le nombre de visite, de clients et d’achats pour l’entreprise.

 

 

L’agence Keyrio vous accompagne dans cette démarche de sécurisation

Pour savoir si votre site internet est sécurisé, il suffit de regarder dans le champs URL, si l'adresse commence par « https:// », c'est qu'il l'est.
Dans le cas contraire et si vous souhaitez passer votre site internet en version sécurisée (et donc, de http à https), nous pouvons vous accompagner pour mettre en place sur votre hébergement, un certifical SSL signé par une autorité. Procéder à cette migration demande des connaissances techniques alors, n’hésitez pas à nous contacter en cliquant ici !

© Copyright 2018 - Tous droit réservés
  1. Accueil
  2. News de l'agence
  3. SEO
  4. Google impose désormais que votre site soit en HTTPS, sinon gare à la sanction !