La gestion des couleurs sur le web

Comment les couleurs sont gérées sur le web ? Est-ce que leur nombre est limité ? Je voudrais un rose-violet pas trop foncé mais je ne retrouve jamais le même ? Vous vous êtes surement déjà posé ces questions. Cet article vous explique comment les couleurs fonctionnent sur le web et comment les manier façon de Vinci.
23/05/2017

#1. Qu’est-ce que couleur, déjà ?

Comme vous l’avez surement appris à l’école, il existe trois couleurs primaires qui sont le rouge, le vert et le bleu. En peinture, on peut les mélanger pour former une infinité d’autres teintes, du blanc cassé au gris anthracite en passant par le rose saumon.

 

#2. Quel rapport avec le web ?

Vous vous doutez que sur le web (et sur tous les supports numériques plus généralement), on ne peut pas dire « j’aimerai un rose-violet pas trop foncé », il faut être plus précis. 
En réalité, chaque pixel de votre écran est capable d’afficher un mélange de 255 teintes de rouge, de vert et de bleu pour former d’autres couleurs. La seule différence avec la peinture, c’est qu’ici un mélange des trois couleurs formera du blanc et que nous « dessinons » sur une feuille noire (si nous ne spécifions aucune couleur, le pixel affichera donc du noir). Si on ne peut pas demander un « rose-violet pas trop foncé », on peut cependant demander un mélange de rouge et de bleu (rose) avec un peu moins de rouge (pour tendre vers le violet) et un peu de vert (pour éclaircir la teinte). C’est exactement ce que propose RGB.

 

#3. Vous avez dit RGB ?

RGB est l’anagramme de Red Green Blue qui signifie Rouge Vert Bleu. Il nous propose de définir une couleur en spécifiant une quantité de rouge (de 0 à 255), de vert et de bleu. RGB(255, 0, 0) affichera donc un couleur rouge (255 de rouge, 0 de vert et 0 de bleu) là où RGB(0, 255, 0) affichera un couleur verte et RGB(0, 0, 255) affichera une couleur bleue.

Pour reprendre notre exemple, RGB(255, 0, 255) affichera du rose. En diminuant la teinte rouge, RGB(220, 0, 255) affichera un rose-violet. Enfin, en ajoutant du vert, notre couleur sera éclaircie et enfin prête ! Des outils en ligne nous permettent de tester nos teintes RGB, comme ici. Finalement, le web utilise le RGB pour afficher différentes couleurs et, vous l’aurez compris, leur nombre est limité ! En effet, chacune des couleurs primaires étant limitée à 255 teintes, nous ne pouvons créer « que » 255^3 (soit environ 16 millions) de couleurs !

 

#4. Et l’hexadécimal dans tout ça ?

Sachez qu’il existe d’autres moyens d’afficher une couleur sur le web, comme l’hexadécimal. Si vous avez essayé notre exemple et cliqué sur le lien ci-dessus, vous avez peut-être remarqué la ligne « #dc64ff ». C’est la notation hexadécimale de notre couleur.

 

© Copyright 2017 - Tous droit réservés
  1. Accueil
  2. News de l'agence
  3. Design
  4. La gestion des couleurs sur le web